Avoir été touché par Dieu m'a montré un chemin de vie

Jan a connu l'Opus Dei en République tchèque. Hébergé dans une famille d'accueil, il est en France pour un an, dans le cadre d'un programme d'échange scolaire. Nous l'avons rencontré.

Témoignages personnels

Jan, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

J’ai 17 ans, je viens de la République Tchèque et je suis venu en France faire une première scientifique, dans un lycée de Dijon. Mon école tchèque me proposait un programme d’échange pour une année avec la France et j’ai tout de suite trouvé l’idée intéressante : une expérience à faire et pour tout dire, goûter les joies de l’indépendance…

Ça fait déjà trois ans que j’apprends le français et trois mois que je suis en France : mon français progresse donc bien !

Pour l’instant tout se passe très bien. J’ai découvert plein de choses, de la nourriture bourguignonne jusqu’au système scolaire français. Je me suis fait plein d’amis et la famille d’accueil qui m’héberge pendant le week-end est très sympa.

Comment as-tu connu l’Opus Dei en république Tchèque ?

Un jour un ami de ma classe m’a invité à jouer au foot avec des « garçons de l’Opus Dei ». J’ai sympathisé avec eux et mon ami m’a ensuite invité à des activités plus spirituelles ; je me suis ainsi inscrit à des cours de catéchisme. A Dijon, il n’y a pas de centre de l’Œuvre. Heureusement, le prêtre que j’ai connu au centre de Prague est français et il m’a mis en contact avec un de ses amis prêtre de l’Opus Dei.

Qu’est-ce que t’apporte l’Opus Dei ?

En fait, mes parents sont athées je ne suis pas encore baptisé. Je n’étais donc pas très « religieux » mais en connaissant l’Opus Dei, j’ai voulu avoir la foi.   J’apprécie beaucoup le dynamisme des jeunes qui organisent beaucoup d’activités, sont très sportifs et en même temps ont la foi et une relation avec Dieu : c’est une vraie découverte pour moi. Ce sont maintenant de vrais amis. L’ambiance du centre est très familiale. Quel dommage qu’il n’y ait pas de centre à Dijon ! 

Comment expliques-tu le don de la Foi ? Comment l’Opus Dei t’a aidé à l’avoir ?

Il faut dire que je suis vraiment content d´avoir découvert le catholicisme et d’avoir été touché par Dieu parce que cela m´a montré un « chemin de vie ». Cela m´a aidé à changer de valeurs, valeurs parfois bizarres chez les jeunes d’aujourd’hui. Cela me donne envie d’être utile dans la vie quotidienne. Les cours donnés par les membres de l’Œuvre, souvent des jeunes étudiants, me permettent d´avoir une très bonne formation religieuse. Même l´ambiance dans le centre nous donne l´impression de sentir la présence de Dieu.

Souhaites-tu te faire baptiser ?

Oui, je prévois de me faire baptiser pour devenir un membre de la communauté chrétienne et l´année prochaine à Pâques cela pourrait être possible. Je crois que cela va m´ouvrir une nouvelle vie pleine de grâce et de bonheur. Mais d’ici le baptême,  j’ai encore beaucoup de choses à apprendre...

Comment vois-tu ton avenir après le baptême et à plus long terme ?

Pour l´instant, je ne sais pas encore si je resterai en France ou si je reviendrai chez moi. La France me plaît beaucoup mais en même temps la République Tchèque me manque. Après mon bac, je pense m’inscrire dans une faculté de médecine et puis on verra bien. Je voudrais toujours participer à des activités de l´Œuvre et avoir une formation. Je réfléchis souvent à mon avenir mais je pense que la meilleure solution est de me laisser porter par la volonté de Dieu.