Message

L’Opus Dei aide à trouver le Christ dans le travail, la vie familiale, et dans toutes les activités ordinaires.

Message

Tous les baptisés sont appelés à suivre Jésus-Christ, à vivre et faire connaître l'Évangile. La finalité de l'Opus Dei est de collaborer à cette mission d'évangélisation de l'Église, en promouvant parmi les fidèles chrétiens de toute condition une vie pleinement cohérente avec la foi, dans les circonstances ordinaires de l'existence humaine, en particulier par la sanctification du travail.

Citons, parmi les traits de l’esprit de l'Opus Dei :

La filiation divine : « La filiation divine est le fondement de l’esprit de l’Opus Dei.» affirmait le fondateur. De par son baptême, le chrétien est enfant de Dieu. C'est pourquoi la formation qui est donnée dans la prélature développe chez les fidèles chrétiens un sens authentique de leur condition d'enfants de Dieu, et les aide à se comporter en conséquence. Elle favorise la confiance dans la providence divine, la simplicité dans la relation avec Dieu, le sens profond de la dignité de tout être humain et de la fraternité entre les hommes, un réel amour chrétien du monde et des réalités créées par Dieu, la sérénité et l'optimisme.

Vie ordinaire : « C’est au milieu des choses les plus matérielles de la terre que nous devons nous sanctifier, en servant Dieu et les hommes », disait saint Josémaria. La famille, le mariage, le travail, l’occupation de chaque instant sont nos occasions habituelles de fréquenter et d’imiter Jésus-Christ, en s’efforçant de pratiquer la charité, la patience, l’humilité, l’effort dans le travail, la justice, la joie, et en général, toutes les vertus humaines et chrétiennes.

Sanctifier le travail : Rechercher la sainteté dans le travail signifie s’efforcer de bien le faire, avec compétence professionnelle, et avec sens chrétien, c’est à dire par amour de Dieu et pour servir les hommes. Ainsi, le travail ordinaire se convertit en endroit de rencontre avec le Christ.

Prière et sacrifice : Les moyens de formation de l’Opus Dei rappellent la nécessité de cultiver la prière et la pénitence propres à l’esprit chrétien. Les fidèles de la Prélature assistent tous les jours à la sainte Messe, ils consacrent un temps à la lecture de l’Evangile, ils ont régulièrement recours au sacrement de la confession, ils entretiennent la dévotion à la Vierge Marie. Pour imiter le Christ, ils s’efforcent également d’offrir des petites mortifications, tout spécialement celles qui aident à l’accomplissement du devoir et qui rendent la vie plus agréable aux autres, ainsi que le jeûne et l’aumône.

Unité de vie : Le fondateur expliquait que le chrétien ne doit pas « mener une espèce de double vie : d'un côté, la vie intérieure, la vie de relation avec Dieu ; de l'autre, une vie distincte et à part, la vie familiale, professionnelle et sociale ».Au contraire, « il n'y a qu'une seule vie, faite de chair et d'esprit, et c'est cette vie-là qui doit être — corps et âme — sainte et pleine de Dieu ».

Liberté : Les fidèles de l'Opus Dei sont des citoyens jouissant des mêmes droits que leurs semblables et soumis aux mêmes obligations. Dans leurs activités politiques, économiques, culturelles, etc., ils agissent en toute liberté et responsabilité personnelles, sans prétendre engager l'Église ou l'Opus Dei par leurs décisions et sans présenter celles-ci comme les seules qui seraient cohérentes avec la foi. Ce qui implique de respecter la liberté et les opinions d'autrui.

Charité : Celui qui connaît le Christ trouve un trésor qu’il ne peut pas garder pour lui. Les chrétiens sont témoins du Christ et diffusent son message d’espérance parmi leurs parents, leurs amis et leurs collègues, par l’exemple et la parole. Le fondateur affirmait : « En nous efforçant d’atteindre les mêmes buts au coude à coude avec nos compagnons, nos amis, nos parents, nous pouvons les aider à parvenir jusqu’au Christ ». Ce désir de faire connaître le Christ est inséparable du désir de contribuer à résoudre les nécessités matérielles et les problèmes sociaux de son entourage.